En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur.
En savoir plus et gérer ces paramètres x
accéder au contenu principal de la page

Actualités

Un challenge pour lutter contre le changement climatique

13/05/2015

Le 22 mai, Nantes accueille le Climate Change Challenge, un concours ouvert à tous pour stimuler les innovations et les actions contre le réchauffement, avant le Sommet mondial sur le climat en décembre à Paris. A vos idées !

 

2015, c’est l’année du climat. Avant la 21e conférence des Nations-Unies contre le dérèglement climatique (COP 21 Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre) qui aura lieu en décembre à Paris, Nantes a décidé de participer au Climate Change Challenge (C3), un concours organisé à la fois dans la cité des ducs, à Paris, Toulouse et Lyon à l'appel de La Mêlée Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre, une association d'acteurs de l'économie numérique, avec Météo-France, l’IGN, le CNES, Etalab et le Muséum national d'histoire naturelle

Le but est simple : il s'agit de mobiliser le plus grand nombre - experts, étudiants, start-up, entreprises et simples citoyens - pour imaginer, à partir des données (open data) climatiques, énergétiques ou géographiques, des solutions innovantes contre le réchauffement climatique.

Il peut s'agir d'applications numériques mettant en évidence les risques  (émissions de CO2, déforestation, montée des eaux, etc.), d'outils destinés à faire comprendre la situation au grand public, mais aussi d'idées qui pourraient permettre de s'adapter aux nouvelles réalités et d'atténuer les effets du dérèglement du climat.

Des datas au service du climat

Pour stimuler la réflexion, Météo France, l’IGN et les autres partenaires du C3, mettent à disposition des participants des centaines de jeux de données scientifiques et techniques. On les retrouve en accès libre sur la plateforme open data https://www.data.gouv.fr/fr/ Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre

« La question du développement durable est trop souvent confiée aux experts du domaine. Or, la préservation des ressources est l’affaire de tous », expliquent les initiateurs du C3. « La participation de profils variés permettra d’apporter une vision plus juste et d’accélérer l’implication de tous dans la recherche de solutions ».

La démarche, inspirée des hackathon et des datacamp (concours de développement informatique en équipe), se déroule en trois temps :

  • La première étape, les 5 et 12 mai à Toulouse et Lyon, Nantes le 22 mai et Paris le 26, est destinée mettre sur la table toutes les idées.
    Pour Nantes, rendez-vous au Solilab le 22 mai de 9 h  à 15 h. Inscriptions ici Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre.
  • Le deuxième rendez-vous - qui aura lieu le 7 juillet à Toulouse et le 9 à Paris – permettra de définir précisément les défis.
  • La dernière étape - organisée du 6 au 9 novembre dans les 4 villes participantes sous la forme d’un marathon de l’innovation de 36 à 48 h - sera l’occasion de développer des solutions concrètes.

Trois lauréats par ville seront sélectionnés. Les meilleurs projets seront ensuite présentés en décembre à Paris, lors du sommet mondial sur le climat.

Un concours du même type (le Big Data Climate Challenge Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre) a été organisé en 2014 à New-York par les Nations-Unies. Il a par exemple produit un système de surveillance dynamique des forêts (Global Forest Watch) combinant images satellites et informations des internautes pour aider les gouvernements à lutter contre la déforestation. Ou encore un outil croisant les rendements annuels et les dates de récolte avec les relevés météo pour permettre aux riziculteurs colombiens, dont les repères sont bousculés par le réchauffement, de caler leurs semis sur les bonnes périodes d'ensoleillement.

Pour en savoir plus et s'inscrire

www.c3challenge.com